Pourquoi votre wifi ne fonctionne pas bien?

planet

Administrateur
Membre du personnel
Inscrit
28/2/20
Messages
22
Points
3
Quand internet servait uniquement pour les loisirs, les pannes n’étaient pas dérangeantes.
Aujourd’hui, c’est le travail ou les études qui souffrent d’un mauvais wifi.
Déconnexion, mauvais signal? Voici les conseils de l’ingénieur Marc Van Drogenbroeck de l’ULiège.

Comprendre comment fonctionne votre wifi, c’est parfois déjà trouver les solutions.
Interférences
Le wifi à la maison est disponible en 2 bornes de fréquence: 2.4 ou 5 GH. L’inconvénient du 2.4, la fréquence rendue disponible en premier par l’union internationale des télécommunications, c’est qu’elle est encombrée: «Elle est utilisée par d’autres appareils: babyphones, téléphones sans fil, bluetooth».
Cette bande de fréquence est divisée en 14 canaux, et si l’un des canaux est utilisé par le wifi des voisins par exemple, il peut y avoir des interférences. «La bande est allouée au hasard mais il n’y a pas un monitoring permanent du réseau local… Contrairement au réseau d’un opérateur de téléphonie mobile, où une intelligence artificielle essaie d’optimiser en permanence. »

5 GH, le pour et le contre
La fréquence 5 GH n’est pas la solution miracle «Elle offre une meilleure directivité, mais une moins bonne atténuation. À cette fréquence, l’onde acoustique est moins bonne.»
Dans un espace ouvert comme un open space, le 5 GH trouve l’orientation et évite les interférences, mais le 2.4 fonctionne mieux dans un kot sur plusieurs niveaux.
Les obstacles
Les murs et plafonds sont autant obstacles pour les ondes wifi. Le matériau qui atténue le plus le signal, c’est le métal, surtout s’il est épais. « Les ondes passent mal à travers une chape de béton, mais s’il y en a deux, à cause d’un étage, l’atténuation est très forte. La brique atténue moins le signal, les cloisons, c’est encore moins fort. Les portes et fenêtres, c’est minime. »
La communication en ligne de vue, quand l’ordinateur «voit» le modem, est la situation idéale. L’onde peut contourner un obstacle: «L’onde arrive sur l’arrête et ça se met à rayonner, comme s’il y avait un mini-routeur
Booster votre wifi
L’antenne relais est une 2e source. «L’amplificateur est utilisé pour compenser la traversée d’un mur par exemple. Il donne un peu plus de puissance, mais cette puissance est limitée: la bande est partagée entre tous les utilisateurs, des contraintes de puissances maximum ont été fixées.»
Selon lui, un amplificateur peut être utile à la campagne, mais s’avère inefficace en milieu urbain. Le mieux, c’est une 2e borne wifi, plus proche, «qui échange les informations idéalement par un câble.» Compliqué à la maison? «On peut le faire passer par le courant d’alimentation et utiliser les prises pour faire un relais»
Le câble ethernet
Si vous voulez être rassuré sur la connexion pour un examen ou une réunion, il reste le câble, plus stable: «Quand des informations entrent en collision, il faut la renvoyer, et ça ralentit la communication. Ce type de problème est moins fréquent avec le câble
Partager la bande
Si vous êtes plusieurs sur le même wifi, vous partagez la bande passante, que vous soyez sur internet ou la télé connectée. Lors des visioconférences, n’hésitez pas à couper la vidéo, « car la place occupée par le son est dérisoire».

 
Haut